Blog de JP Gouigoux

22/01/2012

Opération salle de bains

Filed under: Uncategorized — jpgouigoux @ 10:59

Aussi réguliers que les oiseaux migrateurs, nous nous lançons dans notre chantier de l’année (en imaginant naïvement que ce sera le seul…). La salle de bains du bas ayant été refaite de A à Z l’an passé, nous nous attaquons maintenant à celle des chambres d’hôtes.

Le 2 janvier, elle ressemblait encore à ceci.

DSC_0020 (Small)

Seuls quelques petits indices montrait que du grabuge se préparait, comme les marques au sol qui faisait voir la trace de notre prochain massacre. En fait, non, là c’est plutôt l’inverse : les traces sont pour ce qui viendra à la place, en l’occurrence une douche à l’italienne, terminée par un arrondi (ben oui, sinon ça serait trop facile…)

DSC_0019 (Small)

Du coup, il fallait enlever la baignoire ainsi que la faïence. Mais bon, vous savez ce que c’est : quand on a un marteau dans les mains, tout ressemble à un clou. Et là, j’avais un bon vieux marteau-piqueur Metabo. Le top, juste derrière un Duss… Résultat, on s’est dit qu’au lieu de s’embêter à enlever la peinture, faire sauter les cinq centimètres de béton qui avaient servi pour la faïence et qui étaient soufflés pour certains plots, autant dégager le tout et repartir sur des bases saines.

DSC_0021 (Small)

Bref, les pochoirs de Marylène seront à refaire…

DSC_0022 (Small)

Allez, un dernier effort du samedi matin pour tout péter autour de la fenêtre, et il ne nous restera plus pour la phase destructive qu’à dégager tous les gravats (un record : trois remorques de 300 kilos pour seulement 4,5 m²).

DSC_0025 (Small)

Prochaines étapes : la plomberie. Ensuite, on pourra relisser les murs et préparer notre béton ciré (on laisse tomber le Tadelakt, on en a tellement bavé pour la salle de bains du bas qu’on préfère tester autre chose, surtout que l’aspect vu dans des chambres d’hôtes à Bazas nous a beaucoup plu).

Après avoir longtemps hésité, nous avons suivi les conseils de sécurité de notre plombier et opté pour un receveur ultra-plat plutôt que de faire une douche carrelé. Mieux vaut effectivement ne prendre aucun risque de se retrouver avec de l’eau qui coule dans la cuisine juste en-dessous… On fait des trucs sophistiqués maintenant : un receveur de même pas 4 centimètres. Du coup, avec le parquet qui faisait 3 centimètres et qui saute, plus les 2 centimètres de marche depuis le salon des chambres d’hôtes, on aura même de quoi mettre un soutien en CP marine sur les poutres avant le carrelage, avec un débord très limité.

En attendant, les amis, nous vous proposons toujours les chambres d’hôtes quand vous passez à la maison, mais la salle de bains sera la nôtre ou celle du bas !

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.