Blog de JP Gouigoux

27/08/2009

Définition du projet de roulotte

Filed under: Roulotte — jpgouigoux @ 12:50
Tags:

Bon, la décision a été prise il y a quelque temps déjà : la rénovation de la maison étant finie à 99%, je vais m’attaquer à la construction d’une roulotte. Le but : satisfaire un rêve d’enfance de ma femme, et d’une pierre deux coups, celui de ma fille…

Je pars sur une roulotte d’à peu près 8 m² : 2,20 x 4 m en intérieur. On a vu quelques livres sur la question, ainsi que des sites, mais rien avec des plans, ou alors payants. Bref, autant faire moi-même. Par contre, certaines parties seront beaucoup plus faciles à trouver en brocante ou en casse qu’à créer de zéro. Exemple : les roues. Ca tombe bien, nous avons trouvé dans un vieux hangar du père d’une amie, en Ariège, des roues qui étaient destinées à la ferraille. Il s’agit des essieux et roues mobiles d’une ancienne moissonneuse-lieuse. Elles servaient lorsque la machine rejoignait la route. Elles sont en excellent état, et leur ancien propriétaire, en plus de nous les donner, nous les garantit pour 200 ans, puis se ravise pour 100 ans seulement, vu qu’elles seront en Bretagne 🙂 Je le rassure en lui expliquant qu’elles ne seront pas au contact direct du sol humide, mais sur plaques de bois ou parpaings.

Les roues sont modélisés en 3D pour voir la proportion de l’ensemble.

Roue métallique de moissonneuse-lieuse

Roue métallique de moissonneuse-lieuse

Pour le chassis, je pars sur un assemblage quadrillé en bois, apparemment assez classique pour ce genre de construction. Les montants principaux seront assemblés directement sur les bastaings dans les deux sens, pour améliorer la rigidité.

Base du chassis

Base du chassis

A priori, les montants seraient en 63×75, et les bastaings à plat en section 63×175. Il faudra que je calcule en gros le poids total à supporter, mais vues les dimensions réduites, 5 sections devraient être largement suffisantes.

Pour le toit, on va certainement faire avec du zinc cambré et rabouté par compression. Mais il serait peut-être intéressant de laisser une circulation d’air juste en dessous du métal, pour mieux isoler pendant l’été. Le but étant plus de faire une sorte de cabane pour les enfants, la roulotte sera utilisée le plus souvent pendant l’été, alors je vais isoler costaud.

La place dans le jardin est déjà trouvée : un peu d’ombre d’un noisetier et d’un prunier, juste à côté de la balançoire pour prendre le goûter et vite retourner au jardin 🙂

Pour les cloisons, je pense faire des assemblages en sandwich avec un tripli, de l’isolant et un contreplaqué marine pour l’extérieur. Pour la partie décorative, il va falloir chercher du bardage avec un bois imputrescible. Je ferais bien en Acacia si on en trouve, mais du châtaignier ou du Douglas feront aussi bien l’affaire. Et pour l’intérieur, du lambris, et si possible du beau bois pour le parquet…

Pour l’aménagement, ma femme se charge de tout : le lit de coin est déjà rénové, une petite table en acajou chinée, des coussins et tentures de toutes les couleurs apprêtés. Bref, c’est moi qu’on attend, donc je retourne à mes plans !

6 commentaires »

  1. Je suis enchantée d’avoir trouvé votre très précieux blog !!! Et, vraiment, merci ! Je suis pour ma part en train de réaliser une roulotte miniature échelle 1/12 ème, je « bloquais » sur les essieux et le montage des roues, vos explications sont limpides, c’est un vrai bonheur !
    Cordialement

    Commentaire par Nanette — 09/02/2011 @ 9:03 | Réponse

  2. Je vais construire également une roulotte, et ce sont les premières informations intéressantes (et gratuites) qu eje trouve sur le net. Bravo à vous.
    La mienne sera un peu plus grande, soit environ 6m par 2.50m.
    J’ai des inquiétudes quant à la réalisation des maitres couples pour le toit et la couverture de ce dernier. la chose employé à savoir le zinc me paraît onéreuse.

    Commentaire par miquel — 03/08/2011 @ 5:36 | Réponse

    • Merci, ça me fait très plaisir de savoir que ça sert à d’autres. J’avais remarqué effectivement en faisant mes recherches avant la conception que tous les plans et les infos que je trouvais étaient payants, et je trouvais ça vraiment dommage. D’où ces articles.

      Quels sont vos inquiétudes précises sur les couples ? La solidité ? La longévité ? J’avoue que c’est ce qui m’a posé le plus de questions aussi, mais mes inquiétudes sur la solidité ont été levées après avoir passé la journée à travailler dessus, parfois même debout. Pour ce qui est du prix, il y a un article un peu plus récent où je détaille le budget de la roulotte (https://jpgouigoux.wordpress.com/2010/07/30/budget-total-pour-la-roulotte/). Le zinc est clairement le poste le plus cher, le matériau est effectivement onéreux. Une solution moins chère aurait été de faire en bois également, avec une étanchéité par recouvrement et goudron, mais j’avoue que j’aimais beaucoup la patine que prend le zinc.

      N’hésitez pas à poster un lien sur votre réalisation si vous mettez des photos sur internet. Cordialement,

      JP

      Commentaire par jpgouigoux — 04/08/2011 @ 6:45 | Réponse

  3. Bonsoir,

    Tout d’abord merci de me répondre
    ma question est l’épaisseur des couples. Si j’ai bien compris, vous prenez pour un couple 3 contreplaqué de 10mm chacun d’épaisseur et vous les assemblez ensemble ??, ce qui donne 3 cm d’épaisseur une fois posé sur le toit ??.
    quel méthodes avez-vous utiliser pour les couper (scie à chantourner, autres ??).
    La question du toit c vrai me turlupine vraiment… surtout l’étanchéité, car le zinc c’est trop trop cher. je pensais à un recouvrement par du sikaplan (toile très solide utilisée dans l’étancheité des terrasses).

    merci encore

    Commentaire par MIQUEL — 05/08/2011 @ 4:37 | Réponse

  4. Oui, c’est bien ça : je fais trois découpes identiques dans du CP de 10, puis elles sont collées et laissées sous presse (en fait, des parpaings). En plus, j’avais mis quelques vis pour que ça tienne bien dans le temps. Du coup, effectivement, ça fait 3 cm de large, et si je me rappelle bien, il y avait un couple tout les 50 centimètres environ. Une fois bien attachés avec des équerres, le tout est vraiment solide… La découpe a été faite avec une scie sauteuse, et surtout en utilisant un gabarit que je reportais à la craie. C’est vraiment important pour que les formes soient exactement les mêmes, de façon que les éventuels creux ou bosses soient alignés.

    Pour l’étanchéité, une autre solution moins chère peut être d’utiliser de la toile goudronnée. La durée de vie est bien sûr moins longue, mais s’il faut la changer tous les 5 ou 10 ans, ça va encore.

    Commentaire par jpgouigoux — 05/08/2011 @ 5:00 | Réponse

  5. hola Miquel
    merci pour ces infos precieuses ; )
    je m attaque a une roulottes avec balcon de 9 metres* 3.60
    c est vra que les couples du toit ca a pas lair evident mais je mettrai les photos promis
    jean marc
    lajares
    fuerteventura
    iles canaries

    Commentaire par jm — 06/01/2015 @ 5:13 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :